Les filles de Bruce Willis et Demi Moore osent parler d'alcool et de sobriété



A Hollywood, peu de célébrités ont osé parler de leurs problèmes avec l'alcool. On peut évoquer Brad Pitt, David Arquette, Drew Barrymore, Naomi Campbell, Sean Penn ou Bradley Cooper. Mais on imagine la liste longue comme le bras tant les fêtes et les excès sont légion dans le milieu du divertissement.

La dernière en date à s'épancher sur le sujet ? Scout LaRue Willis. La troisième fille du couple phare des 90’s formé par Bruce Willis et Demi Moore vient d'annoncer sur Instagram être sobre depuis 5 ans. Juste avant elle, sa frangine Rumer a elle aussi célébré un anniversaire de sobriété. " Je ressens une immense gratitude. Même lorsque je n'ai pas d'échappatoire aux sentiments qui surgissent, peu importe qu'ils soient durs ou douloureux, je fais de mon mieux (...) Cette année a représenté tant de défis, mais je sais que parce que je choisis de relever le défi à chaque fois, je m'aime et je me montre capable de tout surmonter. Soyez sobre, sachez que ce n'est pas un processus simple, mais c'est un jour à la fois. Je n'ai pas toutes les réponses, je sais ce qui a fonctionné pour moi, mais je suis toujours là pour apporter mon soutien ou simplement écouter." L'addiction faisait aussi partie des démons de leur mère, qui a souffert de toxicomanie, comme elle l'a raconté dans ses mémoires.


Une certaine forme d'engagement

Dans la famille Willis, Scout LaRue, chanteuse et musicienne, est surtout connue pour son militantisme. Elle a défilé en 2014 seins nus dans les rues de New York, afin de protester contre les règles trop strictes et conservatrices d’Instagram. Elle avait alors expliqué son geste dans une tribune très politique sur le site xoJane ainsi : « Plus tôt la semaine dernière, j'ai décidé de faire quelque chose d'un peu fou. Instagram a récemment supprimé mon compte pour ce qu'ils ont appelé "des cas d'abus". Ce qui en réalité correspondait à une photo de moi dans un top transparent et une autre d'une veste que j'ai réalisée avec deux amies aux seins nus. Pour ces cas d'abus, j'ai été poliment informée que je n'étais plus la bienvenue sur le réseau. Ma situation n'est pas unique, les femmes sont régulièrement exclues d'Instagram pour avoir posté des photos un peu dénudées. (...) Alors j'ai marché dans New York topless et j'ai expliqué cela sur Twitter, pointant du doigt que c'est légal à New York mais pas sur Instagram ». La conclusion de son essai ? Elle dit vouloir se battre « pour le droit des femmes à choisir comment elles veulent montrer et représenter leurs corps ». C’est Demi, qui a posé nue et enceinte pour une célèbre couv du Vanity Fair qui doit être fière…

Featured Posts