Rechercher
  • La rédaction

Qui es-tu vraiment Kim Kardashian ?




Alors que Kim, 39 ans, se reconvertit dans la loi, on se demande encore ce qu'on n'a pas lu, vu et entendu sur la star de télé-réalité ultra médiatisée. Pourtant sa face cachée est-peut-être bien plus intéressante que son illustre fessier. Retour sur quelques petites choses que l'on sait moins sur elle, avec ces anecdotes que j'avais glanées pour Glamour, il y a 4 ans.


10 choses que vous ne savez peut-être pas sur Kim Kardashian Sa sextape serait une idée de sa mère N'importe quelle mère normale se serait offusquée de voir les ébats de sa fille divulgés sur le web, aux yeux du monde entier. Mais chez les Kardashian, la norme c'est d'un ennui. Dans les interviews, Kris Jenner déclare avoir pleuré quand elle a découvert en 2007 la sextape qui a rendu connue sa fille, tournée en amateur avec le rappeur Ray J et rachetée par le groupe d'édition Vivid pour un million de dollars. Ça c'était pour les caméras. Mais les médias américains relataient en 2012 une tout autre réalité. D'après une proche de Kris Humphries, l'ex mari de Kim, Mme Jenner aurait conseillé à sa fille de filmer une scène de sexe avec son ami du moment et de la divulguer afin de devenir célèbre. Alors que les mamans conseillent en général à leur enfant chéri « passe ton bac d'abord ! », la maquerelle aurait en plus voulu que Kim refasse la vidéo, la première n'étant pas assez bonne. Kris n'apparaît pas vraiment comme la mère poule qui se préoccupe du bien de sa famille, beaucoup de sources la dépeignant comme « une personne cupide, qui ne cherche que le succès et rien d'autre ». Ce serait même elle qui aurait vendu pour 500 000 dollars la vidéo hot de sa progéniture. Quand on sait que l'émission de télé-réalité L'incroyable famille Kardashian est arrivée sur les écrans seulement huit mois après le scandale de la vidéo, c'est en effet peut-être plus qu'une simple coïncidence.

Son livre a fait un bide Alors que son compte Instagram est suivi par 49,4 millions d'abonnés, on pouvait imaginer qu'un livre imprimant ses clichés se vendrait comme des petits pains. Il faut croire que non, quand on peut avoir gratuitement Kim K sous toutes les coutures, on n'a pas envie de payer pour en voir encore plus. Ainsi son livre de selfies, Selfish, paru en mai dernier chez Rizzoli ne se saurait vendu (jusqu'à août 2015) qu'à 32.000 copies. Sur Internet, les commentaires Amazon sont d'ailleurs virulents, la plupart des lecteurs conseillant de ne pas acheter le livre qui n'apporte rien de plus que ce qu'on voit déjà en ligne.




Kim avait peur que son père soit plus sexy qu'elle Quand elle a appris que son père, Bruce Jenner allait changer de sexe, Kim Kardashian a eu peur. Caitlyn Jenner allait-elle la surpasser en sex appeal ? Caitlyn a en effet avoué s’inspirer des tenues de la maman de North West. En montrant sa penderie à la télévision, il a déclaré avoir volé des robes à Kim Kardashian sans qu’elle s’en aperçoive. Résultat ? Elle est aussi (plus?) glamour que sa fille.

Elle a pleuré quand Kanye a jeté ses fringues Depuis les robes de cagole en polyester de toutes les couleurs et les talons de 15 à strass, Kim Kardashian en a fait du chemin. Mais avant de sortir habillé en Balenciaga et en Balmain, il lui en aura fallu du courage. Son styliste attitré qui n'est autre que Kanye West, son mari, a en effet, peu de temps après leur rencontre, décider qu'il fallait une toute nouvelle garde robe à sa fiancée. Se considérant comme une icône de mode Kanye West, il a décidé de jeter tout ce qui ne lui plaisait pas dans les placards de sa belle. Invitée sur le plateau de Live! With Kelly & Michael en mai dernier, Kim Kardashian a avoué avoir fondu en larmes ce jours là. Elle a déclaré dans un rare moment de vérité : « Il a mis tout ce qui selon lui n’était pas assez cool et en a fait une pile, et quand je suis entrée dans la pièce, j’ai vu une montagnes de chaussures. Toutes mes belles chaussures que j’aime et j’ai commencé à pleurer. J’étais là à me dire ‘Je ne peux pas m’en débarrasser, ta styliste ne sait pas de quoi elle parle’. Donc je les ai mises dans une autre pièce et j’ai dit à Kanye ‘Je te ferai confiance mais je ne veux pas m’en débarrasser. Laisse moi voir vraiment ce que ta styliste me propose’ », a confié Kim Kardashian, éprouvant violemment l'adage « il faut souffrir pour être belle ».


gif

Kanye West a toujours été fan de Kim (mais aussi de sa sœur) Le rappeur était depuis longtemps secrètement attiré par la star de télé-réalité avant de sortir avec elle. Il collectionnait ses photos et regarder sa sextape, fasciné par ses courbes ; Ceux qui se souviennent de son ancien blog, kanyeuniversecity.com, tenu en 2008 et 2009, qui a été exhumé par des internautes récemment, se rappelleront sans doute que toutes les sept jours , il élisait une « fille de la semaine » et postait des photos torrides de son fantasme. Kim a eu droit à cet « honneur » en 2008, mais Kourtney, sa sœur, la suivit en 2009, avec une image d'elle très sexy en soutien-gorge. Kim s'en souvient-elle encore ? On espère que non.

Son myspace était vraiment gratiné En juin dernier, des petits malins doués en informatique ont retrouvé le vieux myspace de Kim, datant de 2006 (autant dire, la préhistoire). Elle avait alors pour pseudo Princess Kimberly, et seulement 856 amis et 73 commentaires sur son mur. Quand au layout rose Barbie crée sur pimp-my-profile.com, il ne laissait pas présager le premier rang de tous les défilés !



gif

Ado, elle savait déjà qu'elle serait star En 1994, Kim avait 13 ans, et fêtait l’équivalent de notre brevet des collèges. Sur une vidéo dévoilée par le site américain ET Online l'an dernier, on apprend qu’à l’époque, elle avait déjà envie d’être la personne la plus aimée du monde. La jeune fille très mimi de 13 ans en robe chinoise et coupe au carré, se comporte déjà comme une super star. Avec beaucoup d'aisance, elle déclame : « Je m’appelle Kim, et je suis la fille la plus cool et la plus géniale de cette classe ; Je suis la plus populaire de l'école. Tout le monde m’adore ». Plus effrayant, elle révèle, prophétique : « J’espère que vous avez filmé ça, comme ça, quand je serai célèbre, vous vous rappellerez de la superbe jeune fille que j’étais. » Superbe et déjà mégalo. La vidéo : http://video.etonline.com/services/player/bcpid1250536613001?bckey=AQ~~,AAABIWNF7qE~,EJbsvFObVfJEm7rEo1Xk3nNXqnvaIG9q&bctid=3850220183001

Elle triche beaucoup Sa taille fine ? Kim Kardashian est adepte des gaines, -et pas seulement accro au sport- comme beaucoup d'Americaines. Son teint lumineux ? Elle le doit à l'art du contouring et son make-up artiste personnel. Mais tout cela a un coût. Pour se maquiller comme Kim, il faut débourser pas moins de 1500 dollars en outils et produits (Urban Decay, Mac, Armani, Tom Ford, Bobbi Brown, Benefit). Sinon, le nude, ça a son charme aussi.



gif

Elle a fait exploser les implants fessiers De nombreux médecins, notamment brésiliens, ont expliqué que depuis le succès de Kim Kardashian et sa fameuse couv pour Paper Magazine, les fesses rondes et nues, les opérations d'implants fessiers ont fait un bon. La fameuse technique consistant à prendre de la graisse de votre corps pour l’injecter dans votre derrière a fait boum également aux États-Unis. Certains filles demandent d'ailleurs exactement les fesses de la star, apportant avec elle, son « belfie » le plus probant.

Elle a des haters à sa hauteur C'est peu dire que la famille Kardashian ne fait pas l'unanimité. Un jeune entrepreneur a même mis en place cette année une application pour filtrer toutes les news sur ces peoples sur-médiatisés de la télé-réalité. Josh Brown a ainsi crée, s'inspirant du modèle d'AdBlock, KardBlock. Une fois installé le logiciel sur votre ordi, vous ne verrez plus : « L’incroyable métamorphose de Khloe Kardashian », « Kim Kardashian pose entièrement nue », « Kylie Jenner achète un lapin et l’appelle Bruce » … ficile d’y échapper. C'est dommage, si vous l'avez déjà téléchargé, vous avez raté toutes les infos croustillantes évoquées ci-dessus.

https://chrome.google.com/webstore/detail/kardblock/pkebjppenjlagnahndmnacnmpfognhko?hl=en-GB

Violaine Schütz

Article d'abord publié chez Glamour

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now