Rechercher
  • La rédaction

Quand la nouvelle campagne Louis Vuitton flirte avec l'esthétique "Mad Movies"

Mis à jour : janv. 25

Après Gucci et ses publicités rétro SF de l'hiver 2017 où une créature des marais portait une demoiselle endormie (très bien habillée), c'est Nicolas Ghesquière qui se plonge dans l’esthétique du film de genre pour Louis Vuitton. Entre univers de science-fiction, imagerie gothique, références à la fantasy et atmosphère horrifique, la campagne de la collection pre-fall 2020 de la maison française évoque les longs-métrages du cinéma bis dont parle le magazine Mad Movies, les années 80 et les images rétro-futuristes de Stranger Things.

Les looks de la campagne, comme les différents éléments représentés sur ces fausses affiches, jouent sur le clash : les imprimés (fleurs versus carreaux) et les matières les plus disparates se rencontrent sans fausse note.

Le casting de stars ajoute encore de l'attrait aux photographies travaillées qui donnent envie que les films imaginaires prennent vie. Sophie Turner, Léa Seydoux ou encore Jennifer Connelly jouent des femmes mystérieuses en proie à des démons ou des décors sombres dans des mises en scène kitsch et sublimes. Entre American Horror Story, Buffy, Suspiria, Shining et Alice Au Pays des Merveilles, la campagne LV est le blockbuster de la saison mode.










This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now