Rechercher
  • La rédaction

Confinement jour 4 : le ras-le-bol



On n'est qu'au jour 4 et déjà, on a eu droit aux atermoiements de Leila Slimani (Le Monde), Marie Darrieussecq (Le Point) et Lou Doillon (France Culture). La prochaine, c'est Adjani ou Deneuve ?. Les deux premières, les pauvres, se sont réfugiées dans leurs maisons de campagne. La première a vue sur le ciel bleu et la deuxième est interdite de plage. La troisième parle du "confinement, cet espoir" clamant fièrement : “J’ai été élevée par des ermites et je suis ermite moi-même donc ce n’est pas d’une grande violence”.

Cynthia Fleury (qui livre son journal de confinée à Télérama) écrit des choses comme : "Étrangement, le rayon de soleil – littéraire – qui me vient à l’esprit est proustien, celui d’Albertine disparue, celui qui fait mal au narrateur, parce que, en se faufilant entre les rideaux, il éclaire le pianola d’Albertine, désormais morte, et cela provoque une impossibilité de faire face au Réel, un vertige abyssal."

Pendant ce temps, je lutte pour ne pas passer mes journées à manger des chips devant des séries et continuer à bosser un peu, même si pas mal de mon travail est actuellement en stand-by. Et que l'anxiété dévore l'inspiration...

Mais le pompon c'est bien la vidéo de Gal Gadot (à qui jouer Wonder Woman a dû monter à la tête) et de ses amis les stars qui ont décidé de soutenir nous, simples mortels non confinés dans de sublimes villas, en nous chantant "Imagine" de Lennon. Elle a été émue par la vidéo d'un Italien jouant le morceau à la trompette et du coup, elle a demandé à ses potes people de faire une petite cover. On a donc droit à Zoë Kravitz, Natalie Portman, Ashley Benson, Kaia Gerber, Cara Delevigne et d'autres en train d'improviser un mauvais karaoké sur "Imagine", la plupart sur fond de verdure. Gal Gadot introduit la vidéo par un message philosophique : "You know, this virus has affected the entire world. Everyone. Doesn’t matter who you are, where you’re from, we’re all in this together."

Sauf que non hélas, nous ne sommes pas dans le même bateau. Certains dorment dans la rue. D'autres sont confinés dans 10 m2. Certains sont plus fragiles, déjà malades chroniquement. A Hollywood, étrangement, les stars font toutes le test pour savoir si elles sont atteintes du Coronavirus. Même si elles n'ont aucun symptôme. Les autres doivent se contenter d'appeler le 15 et prier - claquemuré dans leur studio - pour ne pas avoir chopé cette saleté.



This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now