Rechercher
  • La rédaction

Billie Eilish : idole des Grammy Awards, des millennials... et des satanistes ?

Mis à jour : janv. 28

Hier soir, la jeune file raflait tout aux Grammy Awards dont c'était la 62ème édition. L'occasion de revenir sur une drôle d'histoire qui colle à la peau de la voix d'ange.



Elle a un look d'enfer... Mais pas que. Le 4 septembre dernier, la chanteuse américaine aujourd'hui âgée de 18 ans, Billie Eilish, dévoilait le clip de son morceau “All the good girls go to Hell” (“Toutes les gentilles filles vont en enfer”). Ange déchu couvert de liquide visqueux noir, l’artiste marchait entre les flammes en confiant “my Lucifer is lonely” (“mon Lucifer est solitaire”). Une chanson qui abuse du champ lexical de l’enfer : voilà de quoi mettre la puce à l’oreille des conspirationnistes, toujours si perspicaces dans leurs analyses.


gif

Leur conclusion est simple : Billie Eilish a bel et bien vendu son âme à Satan. Mais aucune précision sur ce pacte avec le diable, ni sur la plateforme utilisée n'a fuité : la catégorie "âme" n'étant pas encore dispo sur Craiglist. Ils sont simplement persuadés de leur découverte à cause de différents symboles véhiculés dans ses clips, et cette réaction amuse la jeune artiste, qui n'hésite pas à parler de cette théorie du complot dans ses interviews.

La conspiration qui se développe sur des blogs et dans des vidéos Youtube très détaillées cite comme signes de possession les images de l’adolescente au regard vide dans des clips et des visuels où elle pleure des larmes noires ou accueille une mygale dans sa cavité buccale. Sans compter le look gothique affiché par la jeune fille aux events. Sataniste ou pas, la musique de Billie Eilish reste un paradis pour les millennials.



Alizée Le Moal

#musique


This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now