• La rédaction

Le storytelling optimiste du rêve américain sera-t-il bientôt de retour ?


Ipsos, entreprise de sondage française, sortait l'an dernier les conclusions de son enquête Trend Obs qui a pour but de rendre compte de l'évolution du lifestyle et de la consommation des trend-setters de 25 à 40 ans en Argentine, aux États-Unis, en France, en Angleterre, au Japon et en Suède. Cet observatoire propose aux marques des concepts afin de mieux appréhender la société à venir (et de s'adresser de manière plus juste aux consommateurs). Il s'agit là de prévoir ce qui se passera dans les années à venir en terme de communication. Pour Ipsos, la volonté de faire émerger un monde plus beau notamment grâce au digital, devrait être parmi les idées les plus répandues. D'après l'institut d'enquête, les valeurs des trendsetters sont proches des promesses du mythe du rêve américain des pionniers : droit à la différence, émancipation du passé, liberté d’entreprendre, foi dans le progrès de la science…Le «faire» se place au-dessus de «l’être» : l'idée du «I am what I do». Autre slogan proposé par Trend Obs 2019 ? « Je suis tous pareil ».

Il y aurait aussi un recul des considérations environnementales vers les questions sociétales. Plus les entreprises seront justes et équitables, plus elles auront du succès. La technologie ne fait plus peur, elle doit rendre le monde plus beau (cf l'Atelier des Lumières).

Une nouvelle spiritualité

L'étude met particulièrement en valeur l'envie d'embellir le monde et l'augmentation de l'importance des "sphères spirituelles", l'union du personnel à l'universel, l'envie d’échapper à la brutalité du quotidien par la nature et le voyage… La spiritualité est particulièrement essentielle. C'est une valeur en hausse chez les millennials. Aux Etats-Unis, on trouve des boutiques appelées « house of intuition » qui vendent des bougies holistiques et des colliers en cristaux. On boit aussi de l'eau infusé au quartz rose et on se tourne vers un certain chamanisme.

Qu'en retenir par rapport aux contenus qu'on verra dans la publicité ou sur Internet ? Concrètement, cela veut dire que les mantras sur le bonheur, la spiritualité et la quête d'ailleurs ne vont pas disparaître d'ici tôt. Après des années de sarcasme, le storytelling devra également se tourner vers l'optimisme, le bonheur, la joie ; Alors que ces derniers temps, nous étions immergés dans une esthétique plus neurasthénique : la musique de Lana Del Rey, des films mélancoliques aux Oscars et à Cannes, des tonalités délavées...

Comme on peut le lire dans le compte rendu de l'IPSOS : "Un storytelling positif se dessine : le retour de l’avenir ? Rendu visible, le mal permet d’identifier le bien. Les signes positifs sont là, au milieu du chaos. Face à un monde sans promesses, complexe et angoissant, dont les nouvelles arrivent en flot continu."

Source : https://www.ipsos.com/fr-fr/trend-obs-2019-america-i-am-what-i-do

Photo : Bamby - Happy Meal

#société

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now