Qui est Angelyne, l’ancêtre de Kim Kardashian et Paris Hilton ?

Dans les années 1980, cette bimbo vêtue de rose, Angelyne, était l’une des icônes pop de Los Angeles. En 2017, la presse US découvrait la véritable identité de la grand-mère des it girls actuelles. Cette année, c'est l'actrice Emmy Rossum qui l'incarne dans une série. Angelyne, icône pop US des années 1980 était devenue une star pour pas grand-chose bien avant Kim Kardashian. La slasheuse à la fois actrice, chanteuse, mannequin était connue pour son look de cagole version US (cheveux décolorés, robes courtes, faux seins, talons hauts) et ses déplacements dans L.A. en Corvette rose ; quelque part entre Dolly Parton, un personnage de John Waters et une performance artistique, elle s’est

Kedr Livanskiy, James Blake, Amber Mark... La playlist de juillet

Photo : Kedr Livanskiy Amber Mark - My people Squirrel Flower - Take It of Leave It Xelli Island - Touch Soko - Are You A Magician James Blake - Come As you are MorMor - Outside John Fahey - Red Pony Kelly Lee Owens - On Kate Teague - The Temporary Park Hye Jin - Can You Kedr Livanskiy - Ivan Kupala Teyana Taylor - Issues / Hold On Muddy Monk - Encore un peu Boy Pablo - Hey girl

Qui était Gia Carangi, première top model sulfureuse disparue à 26 ans ?

Certains ne l'ont connue que lorsqu'Angelina Jolie l'a incarnée à l'écran dans un téléfilm. D'autres l'ont découverte sur Instagram où ses photos les plus sexy sont postées par des influenceuses admiratives de sa beauté ultra moderne. Gia Carangi, née le 29 janvier 1960 à Philadelphie a traversé ce monde comme un éclair, s'éteignant le 18 novembre 1986, de complications liées au SIDA. Elle n'avait que 26 ans mais avait déjà posé pour les plus grands (Francesco Scavullo, Arthur Elgort, Richard Avedon, Chris von Wangenheim, Helmut Newton). Mannequin américain d'origine italienne, galloise et irlandaise, elle est considérée comme la première Top model, avant l'ère des Cindy, Claudia, Carla et c

Reiko Ike : la perle japonaise du Disquaire Day

La journée consacrée aux disquaires indés à travers le monde, le Disquaire Day, n'aura pas eu lieu comme elle le devait en avril en raison du confinement. A la place, auront lieu plusieurs « Disquaire Days » les 20 juin, le 29 août, le 26 septembre et le 24 octobre. Cette année, rien de fou dans les sorties prévues mises à part des B.O's d'Ennio Morricone, un coffret de Daniel Johnston, du Diabologum et un album de reprises de Daho (Surf). Je retiendrais surtout la réédition d'un vinyle de la méconnue Reiko Ike intitulé Kōkotsu No Sekai sorti en 1971. La musique jazz-psyché-easy listening de la jeune femme est scandée des râles érotiques de la pour former une bande son ressemblant étrangemen

Quand les chaussures rétro-futuristes de Nodaleto marchent sur les traces de David Hockney

La marque fondée par Julia Toledano (dont le pseudo est “Nodaleto”) s'impose de plus en plus sur les feeds Instagram. La jeune femme est la première à porter ses créations et à en faire la publicité. Depuis un peu plus d'un an, elle imagine des chaussures entre Paris, Venise et Los Angeles. Tournées vers les années 70, ses créations donnent l'impression de voir déambuler Ziggy Stardust dans le nouveau siècle. Les babies rétro-futuristes en velours de lolita mi goth mi kawaï et les bottes cosmiques argent ultra disco sont parmi les pièces les plus réussies, de celles qui se vendent très rapidement. On a vu les influenceuses arborer des Nodaleto ainsi que la chanteuse Angèle. Ces pièces archit

L'incroyable histoire de Q Lazzarus

Je me souviens très bien de la première fois que j’ai entendu “Goodbye Horses” de Q Lazzarus. C’était en 1991 dans le terrifiant Le Silence des Agneaux de Jonathan Demme. Pendant la scène où le serial killer Buffalo Bill se maquille et se dit à lui-même : “Would you fuck me? I’d fuck me. I’d fuck me so hard.” Le morceau est ensuite devenu quelque chose de mystérieux et de culte, entendu dans d’autres films et dont on parlait avec des amis comme d’un trésor caché à réserver aux initiés. Ce morceau, à la fois langoureux, dansant et mélancolique, a un pouvoir d’envoutement rare. Jon Hopkins, MGMT et Wild Beasts l’ont repris. Quand vous l’évoquez à quelqu’un ou en jouez un extrait, ses yeu

Lumière sur After Dark : La presse papier, c’était mieux avant ?

N’en déplaise aux mauvaises langues, la presse ce n’était pas forcément mieux avant (même si avant le net, il y avait beaucoup plus d’argent). Sauf si on regarde les couvertures du magazine After Dark, ancienne gazette de ballrooms. De 1968 à 1983, ce journal dédié à la nuit, à l’univers de Broadway et aux célébrités a multiplié des couvertures faisant preuve d’une belle diversité. Noirs, blancs, femmes et hommes également dénudés, trans, gay, inconnus, stars, vieux, jeunes, couple mixte, créatures aux looks fous… After Dark osait tout. Car la nuit tombée, tous les chats sont gris. Ou plus colorés, flamboyants, vrais. After Dark n’était pas un magazine officiellement gay mais il jo

Recent Posts
Archives
Search By Tags
Sur les réseaux
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now